Gilets jaunes : 256 interpellations à Paris, des incidents dans le secteur de Wagram


Des incidents ont éclaté dans le secteur Wagram. (capture écran vidéo Line Press)

Une nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes s’est déroulée ce samedi en France. A Paris, plusieurs rassemblements ont été organisés et des tensions ont eu lieu notamment dans le secteur de l’avenue de Wagram, dans le XVIIe arrondissement. 256 personnes ont été interpellées.

Fin de notre. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

18h30. 256 interpellations ont eu lieu à Paris et 90 verbalisations ont été dressées indique la préfecture de police. 134 personnes interpellées ont été placées en garde à vue.

17h33. Quelques incidents alors que la manifestation touche à sa fin.

17h30. La préfecture de police diffuse une vidéo sur Twitter montrant des policiers de la Brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAVM), qui sont applaudis par des riverains.

16h23. Le parquet de Paris annonce que 83 personnes ont été placées en garde à vue jusqu’ici.

16h03. De nouvelles tensions dans le secteur de l’avenue de Villiers à Paris.


15h24. Des incidents se produisent de manière épisodique à Paris. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

15h01. 200 personnes ont été interpellées à Paris jusqu’ici annonce la préfecture de police.

14h38. Des manifestants tentent d’accéder aux Champs-Élysées, secteur interdit, les forces de l’ordre les repoussent.

14h34. La préfecture de police annonce que ce sont 193 personnes qui ont été interpellées jusqu’ici, dans la capitale.

14h13. Des manifestants ont pénétré dans les locaux de BFMTV, situés dans le XVe arrondissement.

13h17. Un individu tente de dégrader une voiture et pousse un homme âgé qui tombe au sol. L’agresseur est ensuite pris à partie. D’autres véhicules ont été dégradés.

13h00. Des incidents ont éclaté vers 12h30 notamment dans le secteur de la place Wagram, où un cortège doit s’élancer vers la place Saint-Pierre (XVIIIe).

Les forces de l’ordre ont fait usage de moyens lacrymogènes alors que des containers poubelles notamment, avaient été incendiés et placés sur la route. Une cabine de chantier a également été renversée et un équipage de la Brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAVM) a été pris à partie.

Jean-Marie Bigard pris à partie

Un peu plus tôt, dans la matinée, l’humoriste Jean-Marie Bigard a tenté de rejoindre un rassemblement de Gilets jaunes sur la place de la Bourse (IIe) mais a été obligé de faire demi-tour, pris à partie par des manifestants. Il a finalement quitté les lieux, sous les hués.

Cette semaine, il avait annoncé qu’il se désolidarisait des propos de Jérôme Rodrigues sur Twitter, qui a qualifié les policiers de «nazis». L’humoriste a déjà annoncé à plusieurs reprises qu’il était intéressé par la présidentielle en 2022.

Des armes saisies

La préfecture de police a annoncé que 154 personnes avaient été interpellées à Paris, un chiffre arrêté à 13 heures. 54 d’entre elles ont été placées en garde à vue. Des images des armes et des objets saisis sur certains interpellés ont été diffusées sur les réseaux sociaux par la préfecture de police.

En outre, des groupes de casseurs et de black bloc ont été aperçus en marge des rassemblements.