Disparition d’Estelle Mouzin : la Cour de cassation accepte de dépayser l’enquête à Paris


Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003. (photo © Benoit TESSIER/MAXPPP)

La Cour de cassation a accepté de dépayser de Meaux à Paris l’enquête sur la disparition en 2003 d’Estelle Mouzin selon plusieurs sources concordantes.

La décision fait suite à la réouverture de la piste menant à Michel Fourniret. La requête venue de la procureure générale de Paris était motivée « par le souci de favoriser la manifestation de la vérité ».

Michel Fourniret qui a toujours nié être l’auteur de la disparition d’Estelle Mouzin, avait livré des « aveux en creux » début 2018 à la magistrate parisienne en charge de l’enquête concernant la disparition de deux femmes en 1988 et 1990.

Estelle Mouzin a disparu en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), alors qu’elle rentrait de l’école, elle avait alors 9 ans. Son corps n’a jamais été retrouvé.