🇫🇷 Dordogne : Déjà condamné pour agression sexuelle, un homme de 57 ans tente d’enlever une fille de 14 ans.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le suspect a pu être interpellé par les gendarmes peu après l’agression. La victime de 14 ans est sous le choc. C’est un agent de service du collège qui a mis l’auteur des faits en fuite, alors que la jeune fille se débattait.

Le pire a sans aucun doute était évité ce jeudi en Dordogne. Peu après 7 heures ce matin, une jeune fille de 14 se trouvait devant le collègue de la Boétie, à Sarlat, lorsqu’un homme arrivé en voiture s’est approché d’elle. L’établissement n’était pas encore ouvert. Le suspect a alors tenté d’enlever l’adolescente.

La victime a hurlé et s’est débattue. Mais l’agresseur est parvenu a la placer à l’arrière de sa voiture, de force. C’est un agent du collège, témoin de la scène, qui a crié, mettant en fuite l’auteur des faits. L’homme a pris la fuite à bord de sa voiture, une Citroën Picasso.

Le suspect interpellé près de 2 heures après les faits

D’autres passants sont parvenus à noter l’immatriculation du véhicule. Alertés, les gendarmes de la compagnie de Sarlat ont retrouvé la voiture de l’agresseur peu après la tentative d’enlèvement, près du lycée Pré-de-Cordy, dans cette même commune. Le suspect suit justement une formation pour adultes dans ce même lycée, rapporte France Bleu à l’origine de ces informations.

L’auteur présumé a finalement été interpellé, « deux heures après les faits » selon Jacques Caillaut, directeur académique des servies de l’éducation nationale, cité par cette même radio. Placé en garde à vue, il a d’abord nié les faits, disant « n’y être pour rien » et évoquant « une erreur ».

L’homme ne connaissait pas la victime

Le suspect a finalement avoué, notamment d’avoir arraché le téléphone de la jeune fille, puis s’en être débarrassé, sans se souvenir où exactement.

Le procureur de la République a ouvert une information judiciaire pour tentative d’enlèvement sur mineure de moins de quinze ans. L’auteur présumé doit être déféré au parquet de Périgueux dans les prochaines heures. Toujours selon France Bleu, ce dernier ne connaissait pas la victime.

L’adolescente est quant à elle sous le choc. « Elle a très vite été prise en charge par les gendarmes et transférée à l’hôpital pour des examens » a indiqué le principal du collègue la Boétie à France Bleu. Le père de la victime a également été reçu par le principal, M. Bouzin.

Déjà condamné pour agression sexuelle

Le suspect âgé de 57 ans est déjà connu des services de la justice. L’homme avait en effet était condamné en 1996, pour des faits d’agression sexuelle. La cellule d’identification criminelle de la gendarmerie a fouillé son véhicule au cours de l’après-midi.

Actu17.