🇫🇷 Double agression violente en pleine rue à Metz : 2 hommes roués de coups par plusieurs individus.

par Y.C.
Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Une double agression violente a eu lieu à Metz (Moselle) dans la nuit de jeudi à vendredi. Deux hommes ont été roués de coups par plusieurs individus, en pleine rue, gratuitement.

La première agression s’est produite près de la Place Saint-Simplice, au centre-ville. Une femme a été abordée par deux individus de manière « insistante » indique une source policière au site actu.fr. Mais lorsque son compagnon est arrivé, les deux suspects se sont rués sur lui et l’ont roué de coups.

L’homme de 21 ans a été tabassé et a reçu des coups au visage notamment. Il a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et conduit aux urgences à l’hôpital. La victime s’est vu prescrire 10 jours d’ITT (incapacité totale de travail).

Sa compagne n’a pas été blessée et les deux auteurs de cette violente attaque ont pris la fuite.

Roué de coups pour une cigarette

Quelques heures plus tard, nouvelle agression violente. Cette fois c’est un homme de 21 ans qui a été pris pour cible par trois individus, alors qu’il marchait dans la rue des Clercs.

Les agresseurs lui ont d’abord réclamé une cigarette. La victime a refusé. Les assaillants l’ont roué de coups après l’avoir fait chuter au sol.

La victime a, à son tour, été prise en charge par les sapeurs-pompiers, puis évacuée à l’hôpital. Le jeune homme de 21 ans s’est vu prescrire 1 jour d’ITT.

La police interpelle trois suspects

Mais cette fois, un témoin avait prévenu rapidement les policiers des faits en cours. Les fonctionnaires se sont rapidement rendus sur place et ont interpellé les trois agresseurs présumés.

Ces derniers, deux mineurs de 17 ans et un troisième individu âgé de 20 ans, ont été placés en garde à vue. Ils étaient visiblement ivres, selon ce même média. Deux des suspects sont déjà connus de la justice, puisqu’ils avaient interdiction de se fréquenter.

Les enquêteurs devront déterminer si les agresseurs sont les mêmes pour ces deux affaires de violences volontaires en réunion.

Actu17.