Doubs : Il menace le personnel de l’hôpital et les policiers avec un sabre japonais


Un forcené armé d’un katana a menacé le personnel du centre psychiatrique Jean-Messagier et les policiers de Montbéliard dans le Doubs. (Google)

Quatre tirs au lanceur de balles de défense (LBD) et deux tirs au Taser ont été nécessaires pour maîtriser le forcené.

Un jeune homme de 23 ans, armé d’un katana (un sabre japonais, ndlr) dont la lame mesure près d’un mètre, a menacé le personnel du centre psychiatrique Jean-Messagier à Montbéliard (Doubs), ce vendredi.

Mourir d’une balle dans la tête

Vers 23 heures, le personnel de l’établissement a alerté la police qui est intervenue en urgence. Un équipage de la brigade anticriminalité (BAC) a fait face au forcené. Malgré les injonctions des policiers, le jeune homme a continué à s’avancer vers eux menaçant.

Il hurlait qu’il voulait mourir d’une balle dans la tête, relate Vosges Matin.

Plusieurs tirs de balles de défense

Les policiers ont tiré une première fois au LBD, puis une deuxième… Finalement le forcené a été touché à quatre reprise dans le torse sans lâcher son arme. Deux utilisations du pistolet à impulsions électriques ont été nécessaires pour le maîtriser.


Le jeune homme, déjà condamné dans le passé pour vol à main armée, a été interpellé. Il a finalement hospitalisé d’office en psychiatrie.