Doubs : Morts suspectes d’une vingtaine de pensionnaires d’un Ehpad.

Illustration © Actu17

Le parquet de Besançon a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de la mort d’une vingtaine de pensionnaires d’un Ehpad.


Vendredi, le Procureur de la République de Besançon a annoncé avoir ouvert « une enquête pour recherche des causes de la mort, après une surmortalité de patients constatée dans cet établissement ». De sources concordantes, les enquêteurs de la Police Judiciaire de Besançon ont perquisitionné l’établissement. Ils ont saisi les dossiers de vingt pensionnaires décédés de manière suspecte.

Chaque cas examiné

« Y a-t-il eu ou non euthanasie ? Si c’est le cas, a-t-elle eu lieu dans le cadre de la loi Leonetti », se demande le magistrat.

Et d’ajouter : « Le cadre de la loi Leonetti sur la fin de vie est très précis. Il autorise l’utilisation de certaines molécules dans un protocole associant la famille du patient en fin de vie et nécessite toujours un double avis médical, en vue de la prise d’une décision ».

Selon une source proche de l’enquête, un médecin de l’établissement a été mis à pied à titre conservatoire.