Doubs : Un homme roué de coups et éborgné après s’être plaint du bruit des rodéos à moto


Illustration Actu17 ©

Un homme de 67 ans s’est plaint du bruit de plusieurs individus à moto. Ces derniers faisaient des rodéos. Marc a été roué de coups et a perdu l’usage d’un œil. Un suspect de 21 ans a été interpellé.

Marc buvait un verre en terrasse avec sa famille dans le village de Pirey (Doubs) ce vendredi vers 19 heures, lorsqu’il a décidé d’aller voir des jeunes qui faisaient des rodéos à moto et donc beaucoup de bruit.

« Chaque été nous y sommes confrontés. En général, je vais les voir et ça se passe toujours bien », raconte Marc à L’Est-Républicain. Ce dernier qui est âgé de 67 ans, habite en face de la salle des fêtes, là où les jeunes à moto se trouvaient ce soir là. Excédé, Marc a décidé d’aller leur demander de cesser leurs rodéos, mais la situation ne s’est pas déroulée comme d’habitude.

Une pluie de coups de pied

Face aux quatre individus, la situation s’est rapidement tendue. Marc leur a d’ailleurs fait remarquer que la moto qu’ils utilisaient n’était pas homologuée et qu’il allait prévenir les gendarmes. Alors qu’il venait de faire demi-tour, il a reçu un violent coup dans le dos et a chuté au sol. Il a ensuite reçu une pluie de coups de pied de la part des quatre individus, dont l’un au niveau de l’œil.

« J’avais du sang partout »

Témoins des faits, deux femmes se sont rapprochées de Marc pour lui porter secours. « Elles m’ont donné des mouchoirs, j’avais du sang partout », raconte la victime. Les gendarmes sont rapidement arrivés sur place mais les auteurs avaient déjà pris la fuite.


Marc a été conduit à l’hôpital alors qu’il souffrait d’une fracture de l’arcade, d’une double fracture aux sinus, de multiples contusions aux côtes ainsi qu’au visage, mais aussi d’une grave blessure à l’œil gauche.

« Si je dois y retourner la prochaine fois, je n’hésiterais pas »

Les médecins lui ont annoncé qu’il ne retrouverait pas l’usage de son œil. « Si mon œil retrouve sa forme normale, ils me poseront une lentille. Sinon, je me ferai faire une prothèse », a-t-il expliqué au journal régional. Un rassemblement en soutien du sexagénaire a eu lieu dans le village ce mardi soir, non loin du lieu de cette violente agression.

« Il faut s’unir pour faire face aux incivilités et appeler les gendarmes. J’ai perdu un œil mais j’espère que ce sera utile pour d’autres personnes qui se retrouvent dans ma situation. Je n’ai aucune haine. Et si je dois y retourner la prochaine fois, je n’hésiterais pas », a déclaré Marc. Une enquête a été ouverte pour identifier les agresseurs.

Un suspect de 21 ans a d’ailleurs été interpellé et placé en garde à vue ce mardi en début d’après-midi. Les autres agresseurs sont recherchés.