Doubs : Une infirmière reconnaît sa cambrioleuse, qui se présente aux urgences


Illustration. (Adobe Stock)

C’est une affaire de cambriolage plutôt insolite à laquelle ont été confrontés les policiers de Besançon (Doubs).

Quinze jours après avoir été victime d’un cambriolage, une infirmière de l’hôpital de Besançon a reconnu sa voleuse, sans aucun doute possible. Cette dernière s’est présentée ce jeudi aux urgences avec une blessure au doigt.

L’infirmière de garde a alerté les policiers qui ont interpellé et placé en garde à vue la suspecte. Dans son sac, ils ont retrouvé le téléphone portable appartenant à la victime, relate L’Est Républicain.

Réveillée en pleine nuit par une inconnue dans son salon

Le cambriolage avait eu lieu dans la nuit du 3 au 4 avril. L’infirmière avait été réveillée en sursaut par des bruits provenant de son salon. En allant vérifier leur origine, elle avait fait face à une inconnue en train de fouiller ses affaires.

Choquée et effrayée, l’habitante s’était mise à hurler provoquant la fuite de l’intruse. L’infirmière s’était ensuite rendu compte que son téléphone portable lui avait été dérobé.


Une soirée alcoolisée chez des voisins

L’épilogue de cette affaire pleine de rebondissements s’est trouvé durant les auditions de la mise en cause. Elle a expliqué aux policiers qu’elle passait une soirée chez des amis et qu’elle s’est trompée d’appartement à cause des effets de l’alcool.

La nuit de l’intrusion, elle avait d’ailleurs laissé une bouteille de rhum sur les lieux, et avait tenté d’expliquer la situation à la victime. Un modus operandi peu commun dans les affaires de cambriolage. Le téléphone a finalement été rendu à la victime et le parquet a décidé de remettre en liberté la mise en cause, vraisemblablement ivre au moment des faits.