Drôme : Il tente de fuir les gendarmes à 240 km/h et tombe en panne d’essence


Le véhicule Mercedes Classe C 63 AMG du fuyard. (photo gendarmerie nationale)

Alors qu’il était parvenu à distancer les forces de l’ordre lancées à ses trousses, le chauffard a été trahi par son bolide.


Les gendarmes du peloton d’autoroute de Valence ont entrepris d’intercepter une Mercedes Classe C 63 AMG qui roulait à 206 km/h au lieu de 130, sur l’autoroute A7 au niveau de Pont-de-l’Isère (Drôme). Ce samedi vers 22h20, ils ont pris en chasse le chauffard et se sont portés à sa hauteur, mais il a accéléré jusqu’à atteindre les 240 km/h.

Repéré sur la bande d’arrêt d’urgence

La Mercedes a pris de la distance avant d’être repérée environ 60 km plus loin circulant toujours à vive allure, relate Le Dauphiné.

Contre toute attente, le bolide a été retrouvé un peu plus tard, stationné sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute. Les gendarmes de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) ont contrôlé les deux hommes qui se trouvaient à l’intérieur. Ils étaient assis sur la banquette arrière du véhicule… en panne sèche.

Les deux hommes ont affirmé aux gendarmes – pas dupes – que le conducteur et le passager avant avaient pris la fuite.


Une enquête ouverte

Les investigations des gendarmes leur ont permis de déterminer leurs rôles véritables dans cette folle course-poursuite. Le conducteur, âgé de 32 ans et patron d’un garage de Saint-Étienne, a été placé en garde à vue ce mercredi. Il est poursuivi pour grand excès de vitesse en récidive, refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autrui et transformation d’un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution.

Son permis de conduire et sa voiture lui ont été retirés. Il comparaîtra devant la justice au mois de juin 2020.