Échirolles : Elle affirmait avoir été enlevée, torturée et violée, l’adolescente de 15 ans avait tout inventé


Le commissariat de Grenoble. (Google view)

Retrouvée à moitié dénudée à Échirolles (Isère), elle affirmait avoir été enlevée par trois hommes avant d’être torturée et violée. Cette adolescente de 15 ans a finalement reconnu qu’elle avait tout inventé.

Ses déclarations avaient été prises très au sérieux par les policiers. Une jeune fille de 15 ans avait été retrouvée à moitié dénudée ce jeudi matin dans un buisson, sur l’avenue de l’Industrie à Échirolles, près de Grenoble (Isère). Sous le choc, elle affirmait qu’elle avait été enlevée, torturée et violée par trois hommes encagoulés. Malgré le fait qu’elle présentait des traces de coups et de coupures superficielles au cutter, la vérité était tout autre.

« La jeune fille retrouvée dans un parc à Échirolles vient de reconnaître avoir totalement inventé son enlèvement puis son viol. Elle indique avoir fait elle même les scarifications. L’examen médical n’a pas mis en évidence de traces de violences sexuelles », a annoncé le procureur de la République de Grenoble ce vendredi soir. L’adolescente a déclaré qu’elle « ne se sent pas bien actuellement ».

Poursuivie pour « dénonciation de délit imaginaire »

La jeune fille avait été transportée au CHU de Grenoble pour être examinée alors que le parquet de Grenoble avait ouvert une enquête pour « enlèvement, séquestration, actes de torture et viols sur mineur », qui avait été confiée à la police judiciaire.

L’adolescente va désormais être entendue par la police pour des faits de « dénonciation de délit imaginaire ». Le procureur a rappelé qu’elle risquait une peine de six mois de prison et de 7500 euros d’amende.