Emerainville : Les policiers violemment pris à partie par une vingtaine d’individus


Illustration. (image Clément Lanot)

Les policiers ont été attaqués par une vingtaine d’individus dans la soirée de lundi à Émerainville (Seine-et-Marne) alors qu’ils venaient sécuriser l’intervention des sapeurs-pompiers.

Soirée de violences dans le quartier des Montagnes-Bleues à Emerainville. Les sapeurs-pompiers ont été appelés pour un feu de poubelle rue Clovis-Hugues, peu après 21 heures ce lundi soir. Les soldats du feu ont été rejoints vers 21h30 par un équipage de policiers arrivé en voiture, afin que leur intervention se déroule sans incident.

Le calme n’a pas duré longtemps puisqu’une vingtaine d’individus ont attaqué les forces de l’ordre en leur jetant des projectiles, notamment un pavé qui a endommagé l’une des portières de la voiture des fonctionnaires.

Des tirs de mortiers d’artifice

Des renforts ont été demandés et plusieurs autres équipages sont rapidement arrivés sur place, notamment des policiers de la Compagnie départementale d’intervention (CDI). Ces derniers ont à leur tour été pris à partie par les agresseurs qui ont fait usage de mortiers d’artifice à leur encontre.

 


Une quinzaine de grenades lacrymogène, une dizaine de tirs de LBD

Au total, 35 policiers ont été déployés dans le quartier pour faire face à ces violences urbaines. Les forces de l’ordre ont fait usage d’une quinzaine de grenades lacrymogène et ont utilisé leurs lanceurs de balles de défense (LBD 40) une dizaine de fois pour se défendre.

Le calme est revenu peu avant minuit sans qu’aucun des assaillants ne puisse être interpellé immédiatement. Aucun policier n’a été blessé. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat d’Emerainville.

Le syndicat Unité SGP-FO évoque un « guet-apens » dans un communiqué diffusé sur Facebook.

Dans la nuit de lundi à mardi, des policiers ont également été attaqués à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Trois mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue.