Emmanuel Macron annonce l’envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force Barkhane


Illustration. (photo ministère de la Défense)

A l’issue du sommet du G5 Sahel à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ce lundi, Emmanuel Macron a annoncé l’envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer les forces de l’opération Barkhane.


Réuni à Pau avec cinq chefs d’État africains pour le G5 Sahel (Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso, Mali), le président de la République Emmanuel Macron a annoncé l’envoi de 220 soldats français supplémentaires dans le but de renforcer les forces de l’opération Barkhane.

Par ailleurs, les présidents du G5 Sahel ont « exprimé le souhait de la poursuite de l’engagement militaire de la France au Sahel », répondant à cette occasion à la montée d’un sentiment « anti-français ».

Emmanuel Macron ainsi que ses homologues africains se sont également mis d’accord pour coordonner leur action dans « un nouveau cadre un nouveau cadre politique, stratégique et opérationnel » qui se nomme « Coalition pour le Sahel », et qui rassemble le G5 Sahel, la force Barkhane et les pays partenaires.

Le sommet s’est déroulé à la demande pressante du président de la République et portait sur la menace terroriste. Emmanuel Macron a également profité de cette occasion pour faire part de son mécontentement vis à vis des prises de positions anti-françaises de certains responsables politiques, notamment au Mali et au Burkina Faso explique Europe 1.


Avant le début de ce sommet, tous les chefs d’État ont rendu un hommage aux 13 militaires tués dans l’accident de 2 hélicoptères lors d’une opération de combat au Mali, en novembre dernier.