Emplois fictifs : François Fillon condamné à cinq ans de prison dont trois avec sursis


François et Pénélope Fillon. (photo Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

Les époux Fillon ont été reconnus coupables par la 32e chambre du tribunal du correctionnel de Paris et ont été condamnés. Leurs avocats ont annoncé qu’ils allaient faire appel de cette décision.

L’ancien Premier ministre François Fillon et son épouse Pénélope ont été reconnus coupables dans l’affaire des emplois fictifs.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce lundi l’ancien candidat à la présidentielle à une peine de 5 ans de prison dont 3 ans avec sursis, 375 000 euros d’amende ainsi qu’à 10 ans d’inéligibilité. François Fillon est ressorti libre du tribunal et ne s’est pas exprimé face aux médias.

Son épouse Pénélope a quant à elle écopé d’une peine de trois ans de prison avec sursis. En outre, Marc Joulaud, le suppléant de François Fillon à son poste de député est également condamné à 3 ans de prison avec sursis et à 20 000 euros d’amende.

De plus, les trois prévenus sont condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale. Les avocats de la défense Pierre Cornut-Gentille et Antonin Lévy ont annoncé qu’ils allaient faire appel de la décision du tribunal.


Ces derniers avaient demandé à la justice de rouvrir le procès suite aux déclarations de l’ex-procureure du parquet national financier (PNF), Eliane Houlette, qui a affirmé la semaine dernière avoir reçu des pressions de sa hiérarchie dans la conduite de cette enquête.

L’affaire avait commencé durant la campagne présidentielle 2017 après les révélations du Canard Enchaîné qui faisait état du caractère fictif de l’emploi d’assistante parlementaire de Pénélope Fillon auprès de son mari. François Fillon avait alors été mis en examen, ce qui avait contribué à sa chute dans les sondages.