🇫🇷 #Essonne Un policier et sa compagne avec leurs 3 enfants, poursuivis et roués de coups par plusieurs individus.

par Y.C.
Illustration. (DR)

Il s’agirait d’un guet-apens. Les assaillants ont mentionné la qualité de policier de l’homme qu’ils ont roué de coups selon les victimes. Le fonctionnaire a 30 jours d’ITT.

Les faits se sont déroulés samedi soir, alors que le couple et leurs trois enfants venaient de quitter une soirée d’anniversaire d’un de leur ami, à Igny (Essonne). Soirée où bon nombre de policiers étaient présents. Le couple a quitté la fête peu après 1 heure du matin explique 20 minutes qui révèle cette affaire.

Alors qu’ils roulaient vers leur domicile, plusieurs individus à bord d’une voiture leur ont barré la route à hauteur de Palaiseau, en prenant à revers un rond-point. Un déchaînement de violence va alors débuter. Les suspects ouvrent la voiture et sortent le couple du véhicule avec force, avant de les violenter, sous les yeux de leurs enfants.

Les victimes expliqueront aux enquêteurs que les assaillants ont mentionné la profession de l’homme, policier. Ce n’est seulement après plusieurs minutes que le couple est parvenu à remonter dans sa voiture pour prendre la fuite explique 20 minutes. Mais les faits ne se sont pas arrêtés là.

Les assaillants suivent les victimes et les passent à tabac une nouvelle fois

Sous le choc, le couple a repris la route durant plusieurs kilomètres. Pensant s’être débarrassés de leurs agresseurs, ils décident de s’arrêter sur une aire de repos de l’autoroute A10, souhaitant « reprendre leurs esprits et calmer les enfants » selon une source citée par ce même journal.

Le couple ne s’était pas rendu compte qu’ils étaient suivi. Alors qu’ils se trouvaient devant leur véhicule, les assaillants sont brusquement arrivés à leur portée et les ont roués de coups. Les auteurs ont ensuite pris la fuite.

30 jours d’ITT pour le policier roué de coups

Le policier s’est vu délivrer un certificat mentionnant 30 jours d’ITT (incapacité totale de travail), et sa compagne 3 jours. Des chiffres qui pourraient évoluer, puisque ce ne sont pas les unité-médico judiciaire (UMJ) qui leur ont délivré. Chose nécessaire au vu d’un procès notamment, pour le tribunal.

Aucun des assaillants n’a été interpellé précise 20 minutes. L’enquête ouverte par le parquet d’Evry a été confiée à la Sûreté départementale de l’Essonne. Les policiers devront déterminer si les auteurs ont prémédité leur attaque. Une chose est sûre, selon les victimes, les auteurs savaient qu’ils avaient affaire à un policier.

Actu17.