Essonne : Un mât de vidéosurveillance scié aux Tarterêts après la violente agression des policiers.


Illustration. (photo Frédéric Bisson / Flickr)

Après la violente agression de policiers ce lundi soir aux Tarterêts alors qu’ils interpellaient un homme, un mât de vidéosurveillance a été scié à l’endroit où le suspect a été arrêté.

La nuit a été chargée pour les policiers de Corbeil-Essonnes (Essonne). Vers 20h30, des fonctionnaires de la BAC (Brigade anti criminalité) ont repéré un homme qui était en possession de plusieurs dizaines de grammes de cannabis.

Mais l’interpellation a dégénéré. Le suspect s’est brutalement rebellé au moment de monter dans la voiture des policiers et plusieurs individus ont encerclé les fonctionnaires qui ont été frappés et caillassés. Quatre d’entre-eux ont été blessés. Le suspect a finalement été placé en garde à vue.

Le mât de vidéosurveillance retrouvé par terre

Vers minuit, les policiers ont de nouveau dû intervenir dans la cité des Tarterêts. Le mât d’une vidéosurveillance venait d’être entièrement scié selon nos informations. Il s’agit d’une caméra de surveillance située à proximité du lieu de l’interpellation difficile, qui s’était déroulée quelques heures auparavant.

Les constatations et les relevés de traces et indices ont été réalisés par les policiers sur le mât qui a été retrouvé par terre.


Ces caméras de surveillance compliquent l’activité des dealers et sont régulièrement la cible de dégradations. Fin décembre, un autre mât de vidéosurveillance avait été scié à Mantes-la-Jolie (Yvelines).