🇺🇸 États-Unis : Âgé de 16 ans au moment des faits, sa peine de 241 ans de prison confirmée en appel.

par Y.C.
Photo Missouri Department of Corrections

La peine d’un homme condamné à 241 ans de prison a été confirmée en appel.

En 1995, un adolescent de 16 ans, Bobby Bostic, a commis avec un complice, une série de vols à main armée. A l’occasion d’un de ces vols, l’accusé avait fait feu sur une victime mais ne l’avait qu’éraflée.

Jugé pour 18 infractions pénales cumulées

Au total, Bostic qui a aujourd’hui 39 ans, s’est retrouvé inculpé de 18 infractions dont la plupart criminelles. Evelyn Baker, juge de la ville de St. Louis (Missouri), avait pris la décision de cumuler les peines et non de les confondre.

La magistrate a donc prononcé une peine de 241 ans de prison à l’encontre du prévenu écrit le St Louis Post Dispatch.

Appel à la Cour Suprême

Bobby Bostic avait fait appel à la Cour Suprême. Il avait demandé à être rejugé et à pouvoir bénéficier des dispositions du 8ème amendement qui bannit les peines cruelles ou inhabituelles.

Mais la Cour Suprême a rejeté lundi l’appel du condamné et a confirmé la condamnation à 241 ans de prison.

Une décision à l’encontre de la plus haute instance judiciaire

Pourtant en 2010, la plus haute instance judiciaire des États-Unis a interdit l’emprisonnement à vie d’un mineur en l’absence d’homicide.

Cette interdiction a été étendue aux mineurs ayant commis un homicide et a arrêté, en 2016, que cette mesure pouvait être rétroactive.

Bobby Bostic n’a pas pu profiter des nouvelles dispositions car les procureurs ont été inflexibles. Ils ont maintenu que cette jurisprudence ne s’appliquait qu’à un crime unique et que Bobby Bostic avait été condamné à une très longue peine et non pas à la perpétuité.

Le condamné peut prétendre à une libération anticipée lorsqu’il aura atteint ses 112 ans.

Actu17.