🇺🇸 États-Unis : La DEA interpelle un vétérinaire qui cachait de l’héroïne dans le ventre de chiots.

par Y.C.
Illustration D.R.

Le vétérinaire a fait fi de la souffrance qu’il pouvait infliger aux chiots pour s’adonner au trafic de drogue international.

Lundi, Andres Lopez Elorez, un vétérinaire colombien âgé de 38 ans, a été extradé d’Espagne et présenté à la justice américaine dès le lendemain. Il est inculpé de « conspiration pour importer et distribuer de l’héroïne aux Etats-Unis ».

Il cachait de la drogue dans le ventre de chiots

Le Procureur Fédéral a déclaré : cet homme « n’est pas seulement un trafiquant de drogue, il a aussi trahi l’engagement des vétérinaires à empêcher la souffrance animale, en utilisant ses capacités chirurgicales à des fins cruelles pour dissimuler de l’héroïne dans le ventre de chiots ».

De l’héroïne liquide

Le suspect a plaidé non-coupable mais il risque d’être incarcéré en l’attente de son procès. L’homme encourt de 10 ans de prison à la perpétuité. La DEA (Drug Enforcement Agency) avait découvert dix chiots dans une ferme de Medellin en Colombie. Ils étaient destinés au convoi de drogue. Six d’entre eux portaient des poches de 500 ml d’héroïne liquide dans leur ventre. Trois chiots étaient morts des suites d’une infection après l’opération, rapporte France Info.

Actu17.