🇺🇸 Etats-Unis : Un policier licencié pour avoir refusé d’abattre un suspect armé.

par Y.C.
Communication de l’association (c) ACLU

Un policier de Virginie a été licencié pour avoir refusé d’abattre un suspect armé. La justice lui a finalement donné raison.

En 2016, Stephen Madere, policier de 27 ans en poste dans la ville de Weirton, en Virginie occidentale, est intervenu pour un différend familial.

L’homme tient une arme à la main

À son arrivée sur les lieux, le policier s’est retrouvé face au suspect qui avait ses mains dans le dos.

L’agent a intimé l’ordre à l’homme de présenter ses mains, ce qu’il a fait. Le mis en cause tenait alors une arme.

« Suicide by cop »

Stephen Madere lui a alors demandé de poser son arme, l’homme a refusé et l’a imploré de lui tirer dessus.

Plutôt que de tirer, le policier, ancien Marine, a calmé la situation et a discuté avec le suspect. Pendant ce temps, deux autres policiers ont progressé par l’arrière.

Abattu par des renforts policiers

Voyant les deux autres policiers, le suspect s’est retourné. L’un des deux agents l’a abattu de quatre balles. Les constatations ont montré que l’arme du mis en cause n’était pas chargée.

Le « négociateur », licencié

Les responsables de la ville de Weirton ont renvoyé le policier au motif qu’il n’avait pas tiré sur le suspect.

L’Association de défense des droits civiques de Virginie (ACLU) a assisté l’agent mis en cause. Ce dernier a engagé une procédure contre les autorités de la ville qui ont dû lui verser 175 000 dollars d’indemnités, relate Le Figaro.

Actu17.