États-Unis : Un employé de Starbucks refuse de servir une cliente non masquée, il reçoit plus de 60 000 dollars


Une cliente de Starbucks, Amber Lynn Gilles, a dénoncé publiquement l'employé Lenin Gutierrez d'avoir refusé de la servir car elle ne portait pas de masque. (capture Facebook)

Un jeune serveur d’un Starbucks en Californie (États-Unis) a refusé de servir une cliente car elle ne portait pas de masque et ne souhaitait pas en porter. Cette dernière a publié une photo de l’employé pour le dénoncer sur Facebook, mais les internautes ont soutenu le serveur et ont certains ont même participé à une cagnotte pour lui offrir un pourboire.


Une cliente d’un Starbucks de San Diego (Californie) s’est plainte publiquement des agissements d’un serveur, qui ne faisait pourtant qu’appliquer des règles sanitaires édictées par son employeur. Lenin Gutierrez est devenu un personnage public en quelques heures après un événement survenu sur son lieu de travail, lundi dernier.

Ce jour-là, une jeune femme s’est présentée au comptoir du Starbucks dépourvue de masque de protection respiratoire. L’employé de la chaîne de café a refusé de la servir en lui demandant d’en porter un. Cette dernière n’a pas souhaité s’exécuter et a préféré prendre en photo l’employé en lui assurant qu’elle allait le dénoncer à la direction de la firme américaine.

Elle publie sa photo sur Facebook

Finalement, la jeune femme a publié la photo sur Facebook, le jour-même, accompagnée du message suivant : « Voici Leneen de Starbucks qui a refusé de me servir parce que je ne porte pas de masque. La prochaine fois, j’attendrai les flics et j’apporterai une exemption médicale ». Une publication repérée par le Huffington Post.

Quelques heures ont suffit pour que sa publication se retourne contre elle. Les internautes, qui ont commenté la photo plus de 88 000 fois et partagé la publication près de 50 000 fois en cinq jours, n’ont pas apprécié que le jeune homme soit dénoncé sur la place publique alors qu’il n’avait fait que son travail.


L’un d’entre eux, Matt Cowan, outré par l’acte de la cliente, a décidé de créer une cagnotte de soutien pour Lenin Gutierrez. Présentée comme un « pourboire », elle a dépassé les 61 700 $ (55 000 €) ce samedi soir. En apprenant la nouvelle, Lenin Gutierrez a tenu à remercier tous ces inconnus donateurs, approchant les 5 000, pour leur soutien inespéré.

Il publie une vidéo de remerciements

Dans une vidéo publiée sur Facebook, il est également revenu sur cette histoire qui a pris des proportions surprenantes : « Je lui ai demandé si elle avait un masque, elle m’a répondu qu’elle n’en avait pas besoin. Je lui ai montré les recommandations destinées à la clientèle montrant l’obligation de porter le masque » a-t-il déclaré.

« Elle a perdu ses nerfs et a commencé à se sentir mal à l’aise. Elle est partie, puis elle est revenue et m’a demandé mon nom. Je lui ai dit que je m’appelais Lenin, elle m’a pris en photo et m’a dit qu’elle contacterait le siège social de Starbucks », a poursuivi le jeune homme.

 

Des menaces de mort

Pour sa part, la cliente Amber Lynn Gilles affirme avoir reçu de nombreuses menaces de mort depuis que cette histoire est devenue virale. Elle a aussi publié une vidéo sur les réseaux sociaux pour témoigner.

« Je ne l’ai jamais menacé, je l’ai juste appelé à dénoncer ses actes. Je ne l’ai jamais menacé et j’ai reçu des menaces de mort, des milliers, c’est très effrayant », a-t-elle déclaré.

« Nous demandons respectueusement aux clients de suivre les protocoles de sécurité et la distanciation sociale recommandés par les responsables de la santé publique, y compris le port d’un masque facial lors de la visite de nos magasins » a déclaré un représentant de la marque Starbucks qui a exprimé la position de la firme auprès de la chaîne de télévision locale KGTV.

Avec l’argent collecté, Lenin Gutierrez a assuré qu’il réalisera son rêve de devenir danseur.

En France, des employés du McDonald’s d’Agde (Hérault) n’ont pas eu la chance de Lenin Gutierrez lorsqu’ils ont demandé à un groupe d’une quinzaine de clients de porter un masque avant d’entrer dans le restaurant. Ils ont été roués de coups.