🇫🇷 #Eure 80 individus encerclent le commissariat de Val-de-Reuil et exigent la remise en liberté d’un gardé à vue.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Illustration. (DR)

Ce mardi soir, ce sont 80 individus de la communauté turque qui ont encerclé le commissariat de Val-de-Reuil pour exiger la remise en liberté d’un individu placé en garde à vue. Une trentaine de policiers ont du faire le déplacement pour gérer la situation.

● Au départ de cette affaire, l’interpellation d’un homme pour défaut de permis de conduire en fin d’après-midi. Le conducteur de 25 ans avait un permis turc, non valable en France.

● L’homme a été placé en garde à vue, afin de procéder à toutes les vérifications utiles à l’enquête.

Une trentaine de policiers en renfort

● C’est dans la soirée que 80 individus, compatriotes du gardé à vue, ce sont rendus au commissariat du Val-de-Reuil, avec l’intention d’obtenir la remise ne liberté de l’interpellé.

● La situation « particulièrement tendue » a entraîné des renforts des villes voisines, de Vernon et d’Evreux. Une trentaine de fonctionnaires sont arrivés sur place afin de gérer cette affaire, explique Info Normandie.

● Plus tard dans la soirée, et après près de deux heures de discussions avec les assaillants, ces derniers ont accepté de quitter les lieux. Le gardé à vue a été remis en liberté le mercredi matin selon cette même source.

Actu17.