🇫🇷 Évasion de Rédoine Faïd : il avait fait avancer la visite de son frère au parloir «pour regarder la coupe du monde».

par Y.C.

Brahim Faïd, le frère du fugitif, était présent au parloir ce dimanche matin lorsque l’opération commando s’est déroulée.

Ce n’était pas un hasard. Le rendez-vous au parloir avait été avancé du dimanche après-midi, au dimanche matin par Rédoine Faïd. Pour motiver sa demande, le détenu avait expliqué qu’il ne voulait pas rater le match de Coupe du Monde Espagne – Russie, à 16 heures.

L’homme avait même « fait pression » sur l’administration pénitentiaire explique une source pénitentiaire au journal Le Parisien, pour avoir gain de cause. Toutefois, les demandes de modifications d’horaire sont assez courantes.

Une demande faite la veille de son évasion, et acceptée par l’administration pénitentiaire.

Le seul endroit où l’évasion était possible

Le parloir est le seul endroit où il est possible d’accéder à la cour d’honneur, là où l’hélicoptère des malfaiteurs s’est posé puisqu’il la cour ne dispose pas de filins anti-hélicoptère.

C’est cette porte menant de la cour d’honneur au parloir, qui a été découpée à la disqueuse par les malfaiteurs. Un passage très peu fréquenté, que les complices de Rédoine Faïd connaissaient, probablement grâce à des repérages effectués par des drones, il y a plusieurs mois, comme l’a expliqué Nicole Belloubet.

Les malfaiteurs n’avaient donc qu’une heure pour agir, temps maximum pour une visite au parloir.

Son frère remis en liberté

La garde à vue de Brahim Faïd a été levée ce lundi soir, faute d’éléments incriminants. L’homme a nié avoir participé à cette opération commando.

Actu17.