Évreux : Quatre policiers blessés dont deux sérieusement lors de violences urbaines

Illustration © Actu17

Les policiers ont été violemment pris pour cible à Évreux (Eure) dans la nuit de samedi à dimanche, dans le quartier de la Madeleine. Quatre fonctionnaires ont été blessés dont deux sérieusement, et six jeunes individus de 12 à 20 ans ont été interpellés.

Longue nuit de violences urbaines pour les policiers à Évreux la nuit dernière. Un rendez-vous avait été donné sur les réseaux sociaux, pour 21h30, dans le quartier de la Madeleine, en plein couvre-feu donc. Ces messages appelaient à venir habillé de sombre et équipés de mortiers d’artifice ou de cocktails Molotov détaille France 3. Les policiers ont eu connaissance de cet appel et des renforts ont été sollicités.

Les violences ont débuté vers 21h45. Une vingtaine de policiers ont été confrontés à une quarantaine d’individus hostiles, qui ont utilisé des mortiers d’artifice ainsi que des cocktails Molotov. Les fonctionnaires ont aussi essuyé des jets de pierres. Des conteneurs poubelles ont également été incendiés, ainsi qu’une camionnette selon France Bleu. « Ils avaient préparé le terrain, ils avaient disposé par avance des cocktails Molotov », précise une source à nos confrères.

Le calme est revenu vers 01h30. Entre temps, les policiers ont procédé à l’interpellation de six individus âgés de 12 à 20 ans. La plus jeune a été placée en retenue judiciaire, les mineurs de moins de 13 ans ne pouvant être placés en garde à vue. Elle a été remise en liberté et l’enquête se poursuit la concernant.

Les cinq autres mis en cause ont quant à eux été placés en garde à vue. Plusieurs d’entre eux pourraient être déférés dans les prochaines heures.

21 et 8 jours d’ITT

Il y a quatre blessés à déplorer dans les rangs des policiers, dont deux sérieusement qui se sont vu attribuer 21 et 8 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Des blessures qui sont intervenues au moment des interpellations selon une source policière citée par France 3, qui ajoute que les deux fonctionnaires pourraient être opérés.

Des renforts annoncés par Gérald Darmanin

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a condamné « très fermement ces violences inacceptables » et annoncé « un renfort exceptionnel de 73 effectifs » qui « sera déployé ce soir ».

La place Beauvau a aussi annoncé que cinq policiers supplémentaires seraient affectés à la circonscription de sécurité publique (CSP) d’Évreux, dont trois au mois de mai prochain.