🇫🇷 Excréments, urine et rats dans le vestiaire des policiers de Bobigny.


Capture écran Facebook Alliance 93

Le vestiaire des policiers du commissariat de Bobigny est inutilisable depuis plusieurs jours.


Carrelage blanc et casiers recouverts d’excréments et d’urine, odeur insoutenable : c’est l’état dans lequel se trouve le vestiaire homme des policiers de Bobigny (Seine-Saint-Denis) depuis plusieurs jours. Des rats y ont également élu domicile. Le syndicat Alliance Police Nationale 93 a diffusé des images des locaux pour faire réagir l’administration sur cette situation d’insalubrité.

Une canalisation a explosé, évacuant les déjections des gardés à vue partout dans le vestiaire. Un problème qui n’est pas nouveau et qui se répète.

Des fuites à répétition depuis plusieurs années

Cela fait déjà plusieurs années que le commissariat connait des problèmes avec ses canalisations, notamment dû au fait que les gardés à vue mettent volontairement des objets dans les toilettes pour provoquer des dégâts expliquent les policiers.

Il y a une dizaine de jours, une fuite du même type avait déjà inondé d’excréments ce même vestiaire. Malgré des réparations, c’est une nouvelle fuite qui est apparue mercredi. Les tenues et les gilets pare-balles des policiers ne sont plus utilisables et le vestiaire est tout simplement inaccessible.

« Il faut mettre les moyens et arrêter de faire du bricolage ! » selon Grégory Goupil, secrétaire régional du syndicat Alliance, interrogé par 20 minutes. « Ça va coûter des milliers d’euros, pour remplacer les vestiaires et les tenues » a-t-il ajouté.

Il y a six mois, des excréments « sont remontés jusqu’au troisième étage et sont sortis des toilettes du service départemental de police judiciaire » précise également Grégory Goupil. Un cas qui est loin d’être isolé dans le département selon ce même syndicaliste.

Actu17.