Femme tuée à Belfort : Son fils mineur et sa petite amie mis en examen et écroués


Illustration. (ErikaWittlieb / pixabay)

Une femme de 42 ans a été retrouvée morte à son domicile à Belfort ce mercredi. Son fils mineur évoque « une dispute particulièrement violente ». Il a été mis en examen, tout comme sa petite amie. Les deux suspects ont été placés en détention provisoire.

« Les enquêteurs ont constaté le décès ainsi que la présence du fils mineur de la défunte et celle de la petite amie majeure de celui-ci, dissimulée dans l’appartement », ont indiqué les parquets de Belfort et de Montbéliard (Doubs) ce vendredi, alors que le corps de cette femme a été découvert ce mercredi par ses parents, qui étaient inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles.

« Les premières constatations, notamment l’obstruction de l’accès à la pièce dans laquelle se trouvait le corps, manifestement déplacé après la mort, ont justifié le placement en garde-à-vue du fils et de sa petite amie » ont indiqué les parquets.

L’hypothèse d’une strangulation par câble

Le corps de la victime avait visiblement été « déplacé après sa mort ». Face aux enquêteurs, le fils mis en cause qui serait âgé de 16 ans a décrit « un important conflit avec sa mère ayant conduit le samedi à une dispute particulièrement violente ».

« La situation aurait alors dégénéré et le jeune homme aurait porté des coups à sa mère avant de l’immobiliser durant plusieurs minutes puis de constater son décès. Le corps aurait alors été remisé dans une pièce de l’appartement » ont détaillé les deux procureurs, qui évoquent « l’hypothèse d’une strangulation par câble ».


« Meurtre d’un ascendant »

Le suspect principal a mis hors de cause sa petite amie dans ses déclarations mais « les éléments de la procédure ont cependant conduit à apprécier différemment la situation de la jeune femme qui à ce stade de l’enquête » n’a pas été mis en cause dans la mort de la mère de famille. Cette dernière aurait toutefois participé à déplacer le corps de la quadragénaire.

Le fils de la victime a été mis en examen pour « meurtre d’un ascendant », tandis que sa petite amie qui serait âgée de 18 ans, a quant à elle été mise en examen pour « recel de cadavre et modification de l’état des lieux d’un crime ou d’un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ». Les deux suspects ont été placés en détention provisoire.