«Fermons les commissariats» : Le syndicat Alliance Police Nationale appelle à une journée «noire» mercredi.

Illustration Actu17 ©

Le syndicat Alliance Police Nationale appelle à une « journée noire » ce mercredi pour protester contre le budget 2019 pour les forces de sécurité, en baisse de 62 millions. L’Assemblée nationale doit adopter ce nouveau budget jeudi.


Dans un communiqué, le syndicat de gardiens de la paix et gradés appelle à un « Acte I », et invite les policiers à n’intervenir que lors des « appels d’urgence » ce mercredi 19 décembre.

Une journée d’action qui vise à s’opposer au budget des forces de sécurité pour 2019, « en baisse de 62 millions d’euros pour la police nationale, ce qui engendrera une fois de plus une dégradation de nos conditions de travail » écrit le syndicat.

Alliance Police Nationale évoque également le report des mesures indiciaires signées avec le gouvernement de François Hollande, qui ont été gelées en 2018, et dont les premiers effets ne seront visibles qu’au 1er janvier 2019. « Ce retard doit être rattrapé et les mesures cumulées dès le 1er janvier 2019 » précise le communiqué.

« Malgré nos appels répétés au Président de la République, d’annoncer un plan d’urgence pour les forces de sécurité, à ce jour rien n’est encore annoncé », ajoute le syndicat de police, qui évoque une première journée d’action nommée « Fermons les commissariats ».

« Alliance Police Nationale exige qu’un budget de type « plan Marshall » soit présenté par le gouvernement » est-il également mentionné.

Un appel au rassemblement des « Gyros Bleus »

En fin de semaine dernière, un appel « spontané » et sans signature, au « rassemblement » ce jeudi 20 décembre devant le commissariat du VIIIe arrondissement de Paris, Place Clémenceau, a été diffusé sur les réseaux sociaux.

Cet « Acte I » qui mentionne le hashtag « #LesGyrosBleus » a depuis été relayé par le syndicat Unité SGP-FO et par l’association Mobilisation des Policiers en Colère (MPC).