🇫🇷 Fillettes retrouvées mortes dans une caserne de gendarmerie : La mère placée en garde à vue.

par Y.C.
Capture écran Google View.

Les causes de la mort des deux fillettes ne sont pas encore connues mais leur mère a été placée en garde à vue. L’enquête a basculé ce lundi et a été requalifiée en « homicides ».

Deux jeunes filles nées en 2012 et 2014 ont été retrouvées mortes dans leur chambre ce dimanche, dans un appartement de fonction de la caserne de gendarmerie de Limonest dans la banlieue de Lyon.

Les secours alertées à 17h20 ont tenté de réanimer les deux fillettes, en vain. Leurs décès ont été prononcés sur place.

La mère hospitalisée en état de choc ce dimanche après la découverte des corps, était toujours à l’hôpital ce lundi soir. Cette dernière a été placée en garde à vue ce jour indique Le Figaro.

Les autopsies réalisées ce lundi après-midi n’ont pas permis de déterminer les causes de la mort des deux enfants. Des analyses toxicologiques sont en cours.

Un empoisonnement ?

Les deux fillettes étaient parties dans leur chambre se reposer, avant d’être retrouvées inanimées, selon les premiers éléments de l’enquête.

Plusieurs sources de presse évoquent un possible empoisonnement en cause dans la mort des deux enfants. Il s’agit « d’une hypothèse de travail » selon une source proche de l’enquête citée par ce même quotidien.

La mère était en cours de séparation avec son mari gendarme, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest. L’homme était en déplacement pour une épreuve sportive ce dimanche, lors du drame.

Au moins deux personnes se trouvaient dans le logement au moment où les deux corps sans vie ont été découverts. L’enquête ne fait que commencer.

Actu17.