Finistère : Un phoque découvert décapité sur une plage, le troisième en deux ans


Illustration. (pixabay)

Un phoque décapité a été retrouvé sur une plage du Finistère. La découpe aurait été effectuée avec une arme blanche, d’après les traces relevées sur le cadavre.

Le corps d’un phoque a été découvert échoué sur la plage de Pentrez sur la commune de Saint-Nic (Finistère) samedi matin, a indiqué ce mardi l’association de protection de l’environnement Grumpy Nature. L’animal était décapité, rapporte Le Parisien.

« C’était un jeune mâle à qui il manquait la tête. On voyait qu’elle avait été coupée à l’arme blanche », a précisé David Hemery, cofondateur de l’association, soulignant qu’il s’agit d’une espèce protégée : le phoque gris (Halichoerus grypus).

L’animal dont le corps a été retrouvé mesure 1,35 m, précise Le Télégramme. Il était en état de décomposition, laissant penser que sa mort serait survenue quelques jours plus tôt.

Cette découverte morbide a été signalée au réseau Pélagis, qui recense les échouages de mammifères marins, a indiqué David Hemery. Les associatifs ont aperçu le corps décapité du phoque lors du comptage d’oiseaux marins qu’ils réalisent mensuellement dans la baie de Douarnenez.


Des faits similaires un an plus tôt

Au mois de février 2019, deux phoques décapités avaient déjà été découverts échoués sur des plages du Finistère, non loin de Concarneau. Deux marins-pêcheurs sont poursuivis par la justice dans cette affaire après une plainte déposée par Sea Shepherd France. Leur procès doit se tenir en octobre prochain devant le tribunal correctionnel de Quimper.

En 2018, d’autres enquêtes avaient déjà été diligentées à la suite de découvertes de phoques tués en Normandie et dans les Hauts-de-France.