🇫🇷 Fleury-Mérogis : Un détenu se suicide, une centaine de personnes manifestent devant la maison d’arrêt.

par Y.C.
Illustration.

Les proches de Lucas, 21 ans, un détenu qui s’est donné la mort dans la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) ce samedi, ont organisé une manifestation ce mardi matin. Ces derniers ne croient pas à la thèse du suicide, affirmée par le parquet.

Le détenu se serait suicidé avec un drap dans sa cellule. Il a été retrouvé à 21 heures, alors qu’il se trouvait au quartier disciplinaire. Ses proches ne comprennent pas et protestent contre cette version des faits, « il devait sortir le 29 septembre et n’a jamais laissé paraître une faiblesse, nous pensons qu’il a dû se passer quelque chose » ont-ils déclaré au journal Le Parisien.

Une enquête a été ouverte et une autopsie va avoir lieu afin de déterminer les causes exactes de la mort du détenu.

Les surveillants « pris en otage »

Durant cette manifestation ce matin, où de nombreux individus parmi la centaine de personnes présentes, se sont présentés en dissimulant leur visage, les surveillants pénitentiaires ont du prendre des mesures de sécurité.

Ces derniers ont été contraint de sortir en civil pour aller manger « par petit groupe », pour ne pas être identifiés par les manifestants. « Le personnel a eu le sentiment d’être pris en otage. On parle des suicides mais on ne parle jamais des détenus que nous sauvons » a expliqué Thibault Capelle, secrétaire local de FO pénitentiaire au journal francilien.

Des dizaines de détenus ont protesté hier

Ce lundi soir déjà, 60 détenus avaient refusé de réintégrer leur cellule, pour protester contre la mort de Lucas. Les ERIS (Équipes régionales d’intervention et de sécurité) ont du intervenir afin de ramener l’ordre.

Depuis le début de l’année 2018, au moins neuf détenus se sont suicidés à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, soit plus que lors des deux années précédentes.

Actu17.