🇫🇷 #France Face aux mouvements ultraviolents, les policiers se préparent aux combats de rue.

Illustration Actu17 ©

Contre les ultraviolents de l’extrême gauche qui s’organisent afin de s’opposer aux réformes sociales annoncées, les forces de l’ordre attendent des pouvoirs publics qu’ils les munissent d’outils efficaces et leur délivrent des consignes claires.

La grogne sociale dans les semaines qui viennent, les forces de l’ordre la redoutent plus que tout et elles le disent. «Il n’y a plus de pause.

Avant, il y avait le 14 Juillet et le Tour de France, et puis tout se calmait jusqu’à septembre. Aujourd’hui, c’est terminé. Il va falloir gérer en même temps les mouvements de rue contre les réformes du président Macron, les illuminés de Notre-Dame-des-Landes, la lutte contre le terrorisme qui ne faiblit jamais et la pression migratoire à Calais qui pourrait redevenir une poudrière. Evidemment que les policiers sont inquiets!», s’exclame Philippe Capon, le secrétaire général de l’Unsa Police.

«En tant que patron d’une unité des forces mobiles, j’espère vivement que le ministre de l’Intérieur va faire preuve de fermeté», renchérit un commandant de CRS. Selon ce policier aguerri, «les hommes sur le terrain sont épuisés par …

http://bit.ly/2sbSDIB