François de Rugy annonce sa démission du gouvernement


François De Rugy le 14 juillet 2019. (photo IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP)

Le Ministre d’État et Ministre de la Transition écologique et solidaire François De Rugy annonce ce mardi qu’il a présenté sa démission du gouvernement. Une démission qui a été acceptée par le Premier ministre Édouard Philippe.

François De Rugy était au centre d’une polémique née des révélations de Mediapart la semaine dernière, sur des dîners qui auraient été organisés avec des fonds publics alors qu’il était président de l’Assemblée nationale. Des dépenses liées à des travaux de rénovation de son logement de fonction ont également été pointées du doigt.

« Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire – ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin », a-t-il écrit dans un communiqué diffusé notamment sur Facebook.

Une plainte contre Mediapart

Le désormais ex-ministre indique avoir déposé plainte à l’encontre de Mediapart : « La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute. Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques. Face aux contre-vérités de Médiapart, j’ai déposé ce matin une plainte pénale en diffamation par la voix du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et de Maître Mathias Chichportich, à qui j’ai confié la défense de mes intérêts. »

« Je pense enfin à ma femme et à ma famille, que je veux aussi protéger par ma décision difficile »

« Je remercie le Président de la République et le Premier ministre de la confiance qu’ils m’ont témoignée en me demandant de relever le défi du ministère de la transition écologique et solidaire. Je leur redis ma fidélité », a ajouté François De Rugy.


« Je pense aussi à mes collaborateurs qui ont servi avec conscience et engagement. Merci à elles et à eux. Je pense enfin à ma femme et à ma famille, que je veux aussi protéger par ma décision difficile. Je veux dire aussi à bientôt. », a-t-il conclu.