🇫🇷 Fresnes : L’islamiste incarcéré pour un attentat raté à Paris avait accès à Facebook depuis sa cellule.


Illustration. (DR)

Le détenu est poursuivi pour avoir placé des bouteilles de gaz avec un dispositif de mise à feu à distance, sous le porche d’un immeuble du 16ème arrondissement à Paris.


Les surveillants ont découvert des smartphones dans la cellule d’Aymen Balbali, un détenu islamiste fiché S et placé en détention provisoire à la prison de Fresnes à la suite d’un attentat raté à Paris le 30 septembre 2017.

Accès aux réseaux sociaux depuis sa cellule

Une nouvelle enquête a été ouverte après que les fonctionnaires du Bureau Central du Renseignement Pénitentiaire ont mis en place une fouille de la cellule du terroriste présumé, le 6 février dernier. Les surveillants spécialisés ont découvert deux smartphones sous un matelas de la cellule qu’Aymen Balbali partageait avec un autre détenu… lui aussi fiché S.

L’islamiste continuait à écrire sur facebook

Des messages, publiés par le détenu entre le 12 décembre et le 6 février, sont encore visibles sur son profil.

Capture d’écran Facebook du compte du détenu radicalisé.

Ces messages ne sont pas à caractère terroriste, ainsi, l’islamiste devrait être poursuivi pour « recel de remise illicite d’objet à détenu ». Toutefois, le détenu fait preuve d’un prosélytisme assumé et aurait alimenté un site de propagande, sous le pseudonyme « Sylverdine » avant son interpellation.

Une enquête judiciaire et une sanction disciplinaire

En attendant la fin du volet judiciaire de cette affaire, Aymen Balbali et son co-détenu devraient comparaitre mercredi devant la commission de discipline de la maison d’arrêt. Ils risquent jusqu’à quatorze jours de quartier disciplinaire, relate Le Parisien.

Actu17.