Fusillade à El Paso : Un militaire raconte comment il a sauvé des enfants


Glendon Oakley a mis à l'abri plusieurs enfants durant la fusillade à El Paso ce samedi. (capture écran MSNBC)

Glendon Oakley, un militaire âgé de 22 ans, se trouvait à proximité du supermarché Walmart d’El Paso au Texas (États-Unis) lorsque le tueur a ouvert le feu. Voyant des enfants perdus et apeurés, il les a secourus, les mettant à l’abri.

Il est désormais adulé sur les réseaux sociaux et sollicité par les journalistes du monde entier. Glen Oakley est un jeune militaire de 22 ans de la première division blindée de Fort Bliss au Texas. Il a raconté à la chaîne américaine MSNBC qu’il se trouvait dans un magasin d’articles de sport dans le centre commercial à proximité du Walmart, lorsqu’il a entendu des bruits ressemblant à des coups de feu.

« Là, un petit garçon entre en courant dans le magasin et parle d’un tireur au Walmart », raconte Glen Oakley. Dans un premier temps, personne n’a pris son récit au sérieux. Le militaire s’est alors rendu dans le magasin Foot Locker et a entendu des coups de feu, comprenant que quelque chose de grave était en train de se dérouler.

« J’ai essayé d’en prendre le plus possible par la main et de courir »

Le militaire raconte qu’il a sorti son arme, un Glock de calibre 9mm, puisqu’il dispose d’un permis de port d’arme. « Ils ont fermé le Foot Locker, les gens étaient effrayés », détaille-t-il. « On s’apprête à sortir en courant. On ne voit pas de policier mais tout le monde en a marre et veut retourner au parking. Je vais filmer pendant que je cours. Dieu soit avec moi, je ne reste pas là. Priez pour moi. Je posterai la vidéo quand je serai en lieu sûr », avait écrit le militaire dans un tweet qu’il a finalement supprimé.

C’est alors qu’il a aperçu plusieurs enfants qui couraient sans leurs parents. « On a commencé à courir jusqu’au parking. Là je vois plein d’enfants courir sans leurs parents. J’avais mon sac à la main, mais j’ai essayé d’en prendre le plus possible par la main et de courir », dit-il dans son interview qui a été visionné plus de 5 millions de fois sur Twitter.

Glen Oakley (à gauche) est un militaire de la première division blindée de Fort Bliss au Texas. (DR)

« Je suis dans l’armée, je sais comment réagir dans ces moments-là »

« Ils étaient très anxieux, certains ont lâché ma main et je ne pouvais rien faire », poursuit-il. Glen Oakley a alors aperçu des policiers et s’est présenté à eux. « J’ai dû lui montrer mon permis de port d’arme (…) Je suis dans l’armée, je sais comment réagir dans ces moments-là. « boom boom » : on se met à l’abri, et on sauve le plus de personnes que l’on peut. Je n’ai pas eu peur pour moi, j’avais juste peur pour ces enfants ».

« Si l’armée ne m’avait pas appris à servir les autres de manière désintéressée, je ne sais pas ce que j’aurais fait », a-t-il écrit sur Twitter ce samedi soir. Son geste héroïque a déjà fait le tour du monde.


Alors que de nombreux internautes le remercient et le félicitent, Glen Oakley a raconté sur Twitter qu’il s’était rendu compte, dans la nuit de samedi à dimanche, qu’il avait perdu son portefeuille dans le centre commercial, sans aucun doute parce-qu’il était absorbé par la situation autour de lui.