🇺🇸 Fusillade du lycée en Floride : Donald Trump traite de «lâche» le policier qui n’est pas intervenu.


Le policier se trouvait armé et en tenue, mais seul. Il s’était positionné à l’extérieur du bâtiment attaqué sans y pénétrer.

La fusillade dans un lycée de Floride avait eu lieu le 14 février. Ce vendredi, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a qualifié publiquement de « lâche » un policier présent dans le campus durant l’attaque. L’adjoint du Shérif était attaché à la protection du site.

Un élève avait tué 17 personnes

Armé d’un fusil semi-automatique, Nikolas Cruz, âgé de 19 ans, avait tué 17 personnes et blessé une quinzaine d’autres dans son ancien lycée. La durée de l’attaque n’avait pas excédé six minutes.

Donald Trump et le Shérif chargent le policier

« Ils sont entraînés, il n’a pas réagi convenablement sous la pression ou c’est un lâche » a lancé Donald Trump, ajoutant : « À coup sûr, il a fait du mauvais boulot. Il n’y a aucun doute à ce sujet. Il mérite [que son identité] soit publique ».

Le Shérif, en charge du secteur sur lequel se trouve le lycée a quant à lui déclaré que M. Peterson «  se trouvait bien sur le campus […] tout au long » de l’attaque. Il était armé, il était en uniforme ». Le chef de la police locale a indiqué avoir consulté les enregistrements de vidéosurveillance et a vu son adjoint « prendre position » à l’extérieur du bâtiment mais « il n’est jamais entré ». Selon lui, il aurait dû « entrer, aborder le tueur, tuer le tueur ».


M. Peterson, l’adjoint du Shérif mis en cause, a démissionné après avoir été suspendu sans solde.

Actu17.