Fusillade sur une base militaire au Texas : le FBI annonce qu’il s’agit d’un acte «lié au terrorisme»


Illustration. (shutterstock)

Un homme a fait irruption à bord d’un véhicule, sur la base militaire de Corpus Christi dans l’État du Texas (États-Unis) ce jeudi matin, puis a ouvert le feu. Il a été abattu.


Les enquêteurs du FBI considèrent qu’il s’agit d’une attaque terroriste. Un homme a foncé à l’entrée de la base militaire, navale et aérienne, située à Corpus Christi, au sud du Texas, ce jeudi matin à 06h15 (heure locale, 13h15 à Paris).

Les militaires du poste de sécurité ont baissé la barrière pour empêcher cet homme de pénétrer au sein de la base ont indiqué des responsables américains, cités par la chaîne CBS locale.

Le suspect est ensuite sorti de son véhicule et a ouvert le feu, blessant l’un des militaires. Une fusillade a éclaté et l’auteur a finalement été abattu. Sur Facebook, la base militaire avait dans un premier temps annoncé qu’il avait été « neutralisé ».


Un second suspect potentiel

Lors d’une conférence dans l’après-midi, le porte-parole du FBI, Leah Greeves, a annoncé que la fusillade était considérée comme « liée au terrorisme ». Les enquêteurs cherchent actuellement à déterminer si un second individu serait impliqué dans cette attaque. « Afin de protéger l’intégrité de l’enquête, les informations sur le suspect NE seront PAS divulguées pour le moment », a mentionné le FBI sur Twitter.

« Nous travaillons avec diligence avec nos partenaires de l’État, locaux et fédéraux sur cette enquête, qui est fluide et évolutive », a souligné Leah Greeves.

Le profil de l’auteur n’a pas été communiqué à ce stade, ni la raison pour laquelle le FBI est arrivé aussi rapidement à déterminer qu’il s’agissait d’un acte terroriste. Par ailleurs, les jours du militaire blessé ne sont pas en danger.

Selon NBC News qui cite des sources policières, l’assaillant se nomme Adam Alsahli.

L’assaillant avait « beaucoup de munitions »

Des investigations étaient toujours en cours sur le lieu de la fusillade au moment de cette conférence de presse a précisé le policier.

Par ailleurs, la base militaire est restée fermée durant cinq heures. Des démineurs se sont rendus sur place pour vérifier que l’assaillant n’avait pas d’explosifs sur lui ou dans sa voiture indique Fox News. L’homme avait « beaucoup de munitions » selon les informations de la chaîne américaine.

L’enquête est dirigée par le bureau du FBI à Houston.

Trois morts et huit blessés dans une attaque terroriste sur une base militaire de Floride

En décembre dernier, un officier de l’armée de l’air saoudienne qui s’entraînait sur une base de la marine à Pensacola, en Floride, avait ouvert le feu et tué trois soldats américains, en blessant huit autres. Les enquêteurs avaient déclaré qu’il s’agissait d’un acte terroriste.


Les autorités ont annoncé cette semaine que le tueur, Mohammed Saeed Alshamrani, avait été en contact avec des agents d’Al-Qaïda, durant les mois avant son passage à l’acte. L’homme avait été abattu au moment de l’attaque.