Gard : Il renverse un gendarme pour échapper à son interpellation, l’homme est arrêté après 6 heures de traque


Illustration. (photo PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Le fuyard a finalement été interpellé après plusieurs heures de recherches actives. Il a été placé en garde à vue.

Un homme accusé d’une tentative de cambriolage ce samedi à La Grand-Combe, près d’Alès (Gard) n’a pas hésité à foncer sur les gendarmes pour leur échapper.

La scène s’est déroulée ce lundi matin. Les militaires avaient identifié l’auteur présumé des faits, déjà connu de leurs services, et s’étaient organisés pour l’interpeller à son domicile. Mais le suspect a refusé de se laisser faire.

Il est monté à bord d’un véhicule qui était signalé volé et a foncé sur les forces de l’ordre, percutant un motard de la gendarmerie, avant de prendre la fuite. Ce dernier a été blessé à un bras et une cuisse indique France 3.

Intercepté après 6 heures de recherches

Une chasse à l’homme a alors débuté et les gendarmes ont déployé d’importants moyens humains pour coincer le fuyard, notamment un hélicoptère et une caméra thermique. Au total, près de 80 militaires ont été mobilisés.


L’homme a finalement été intercepté après 6 heures de recherches, vers 21h30, à un barrage routier sur la commune de Saint-Ambroix. Il s’est opposé à son interpellation et a été placé en garde à vue.

« Refuser l’autorité, voilà le mal de la société », a réagi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, sur Twitter, au sujet de cette affaire. « Mes pensées accompagnent le gendarme blessé lors d’un refus d’obtempérer hier à Alès ».

La gendarmerie du Gard a également évoqué l’interpellation du mis en cause sur Facebook : « Il aura à répondre de ses actes devant la justice », expliquant dans le même temps aux habitants la raison de ce déploiement de gendarmes.