🇫🇷 Garde à vue prolongée pour le gendarme qui a neutralisé mortellement un automobiliste en fuite à Gallargues.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le gendarme qui a ouvert le feu sur un automobiliste en fuite sur l’A9 après deux accidents avec délit de fuite ce jeudi soir, est toujours en garde à vue.

L’affaire a débuté ce jeudi lorsqu’un nîmois de 42 ans a percuté deux voitures sur le parking de l’Espiguette au Grau-du-Roi (Gard), avec sa voiture. Le conducteur a ensuite eu une altercation avec des policiers municipaux, qu’il a menacé de mort avant de prendre la fuite.

Un suspect bien connu des services

Un autre automobiliste a entre temps déclaré qu’il avait lui aussi été percuté par le suspect.

C’est lorsque le conducteur, très défavorablement connu des forces de l’ordre selon France Bleu, est arrivé à la barrière de péage de Gallargues-le-Montueux (Gard) que les gendarmes l’ont repéré. Le conducteur et son véhicule étaient à ce moment là recherchés, après les délits commis plus tôt dans la journée.

Le gendarme a tiré une seule fois

Les militaires ont alors invité le suspect à s’arrêter à plusieurs reprises. Mais l’homme n’a pas obtempéré et a tenté de poursuivre sa route dans le couloir du péage.

C’est à ce moment là que l’un des deux gendarmes qui se trouvait sur le côté, a fait feu à une seule reprise selon Midi-Libre, pour stopper le conducteur. La balle a d’abord touché le bras du suspect, avant de terminer sa course dans son thorax. Ce dernier est décédé après une importante hémorragie.

La garde à vue du gendarme qui a ouvert le feu a été prolongée ce vendredi soir. L’enquête menée par la section de recherches (SR) de Nîmes doit déterminer les circonstances exactes de l’ensemble des faits. Une autre enquête, interne, a été ouverte par l’inspection technique de la gendarmerie.

Actu17.