🇫🇷 Gérard Collomb a présenté sa démission à Emmanuel Macron, qui l’a refusée.

par Y.C.

Le ministre de l’Intérieur a remis sa démission à Emmanuel Macron ce lundi en fin de journée. Mais le chef de l’État l’a refusée.

Une affaire qui a débuté le 18 septembre dernier lorsque Gérard Collomb a annoncé son intention de quitter ses fonctions de ministre de l’Intérieur pour se consacrer à sa réélection à la mairie de Lyon.

Des déclarations qui ont mis le ministre d’État, un proche du Président de la République dès la campagne présidentielle, dans une position délicate l’ayant un peu fragilisé comme le décrit Le Figaro qui révèle cette information ce lundi soir. Gérard Collomb a en effet été accusé de ne plus être totalement à sa tâche depuis sa déclaration, notamment par l’opposition.

Une campagne de dénigrement du ministère

Selon le quotidien, Gérard Collomb a proposé sa démission aujourd’hui, non pas au regard de sa personne qui a donc été refusée, mais parce que l’institution qu’il dirige pouvait être victime d’une « sorte de campagne de dénigrement dont il s’estimait l’objet ».

Le ministre de l’Intérieur a confié au journal Le Figaro qu’il ne souhaitait pas que la Place Beauvau soit déstabilisée par sa décision politique, à savoir, sa volonté de se représenter à la mairie de Lyon aux prochaines municipales.

Et la succession ?

Les noms de son successeur vont déjà bon train. Matignon pousserait la candidature du ministre du Budget et ex-directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Gérald Darmanin. Le quotidien évoque aussi la piste d’un « grand policier » nommé ministre délégué à la Sécurité, pour épauler le futur ministre de l’Intérieur.

Actu17.