🇫🇷 #Gers Il fonce dans la foule avec sa camionnette.

Illustration. (DR)

Un individu violent, à la suite d’une altercation avec d’autres personnes, au volant de sa camionnette, fonce sous un tunnel aménagé pour recevoir les spectateurs. Il renverse tables et chaises sans faire de victime selon La Dépêche

On a évité le pire à Duffort dans la nuit de vendredi à samedi. Vers 3 heures du matin, après une légère altercation, un des participants à la compétition d’autocross qui devait se tenir ce week-end a eu « un coup de folie », comme le résument des témoins de la scène.

Alors que la soirée qui précédait la première journée de compétition touchait à sa fin, un homme d’une cinquantaine d’années a failli « faire un carnage ». Après s’être légèrement accroché avec quelques uns des autres participants à la soirée, il décide de retourner vers son véhicule.

Son fils, également présent sur place et sentant qu’il allait commettre un acte grave, a bien tenté de l’en empêcher, mais n’y est pas parvenu, son père en venant aux mains contre lui. Il lui cassera quelques côtes par ailleurs.

Au volant de sa camionette

Quelques instants plus tard et alors que les lumières venaient de s’éteindre autour du tunnel qui sert d’abri aux organisateurs, un véhicule, phares allumés, s’approche à bonne vitesse.

C’est la camionette de l’homme, avec sa remorque accrochée derrière et la voiture de course sur son plateau, qui traverse le tunnel, renversant tout sur son passage. Bars, chaises, bancs, sont brisés.

Heureusement, à cet instant, plus personne n’est présent dans le tunnel. Les gens s’affolent, se réfugient sur les buttes prévues pour les spectateurs, protégées par les arbres. Plus loin, le chauffard fait demi-tour, parvient à rentrer à nouveau sur le site, brisant la barrière que certains avaient tenter d’opposer à sa course, avant de venir s’encastrer dans la modeste estrade sur laquelle jouait un musicien un peu plus tôt.

« Il avait l’intention de faire un carnage », raconte un témoin de la scène. C’est ce qui aurait en effet pu se produire, mais le pire a été évité, les seuls blessés étant donc le fils et ses quelques côtes cassées, ainsi que le père, qui a pris quelques coups au moment de se faire immobiliser par les personnes sur place avant l’arrivée des gendarmes et des pompiers.

Toute la journée de samedi, les forces de l’ordre ont recueilli les témoignages. L’homme incriminé résiderait à Esclottes dans le Lot-et-Garonne et serait connu des services de police pour d’autres faits de violence. C’était la première fois qu’il venait à Duffort pour cette compétition d’autocross dont il s’agissait de la deuxième édition.

« Celui qui a fait ça est un criminel »

Finalement, cette dernière n’aura pas lieu ce week-end, elle a été annulée par décision préfectorale. Un coup dur pour les organisateurs – même si ces derniers avaient de toute façon l’intention de le faire – alors que « la soirée s’était très bien passée » avant ce coup de sang.

Un peu moins de 100 pilotes s’étaient inscrits pour participer à la compétition. Plus de la moitié étaient arrivés vendredi après-midi et les autres ont dû faire demi-tour à leur arrivée ce samedi.

Le maire de la commune, Gérard Fauque, regrette évidemment ce triste épisode. « Celui qui a fait ça est un criminel, il y aurait pu y avoir des morts !. »

http://bit.ly/2uEzpgE