Gilets jaunes : 2 policiers accusés de violences le 1er mai à Paris renvoyés en correctionnelle


Illustration. (Adobe Stock)

Deux policiers sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ». Des faits présumés qui se sont déroulés le 1er mai à Paris lors de la manifestation des Gilets jaunes.

Le procureur de la République de Paris Remy a annoncé ce jeudi que deux policiers allaient comparaître devant le tribunal correctionnel pour des « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique » survenues le 1er mai à Paris. Il s’agit d’une première depuis le début du mouvement des Gilets jaunes.

Une procédure avait été ouverte à l’encontre d’un policier accusé d’avoir jeté un pavé sur des manifestants, une seconde contre un autre policier qui aurait porté une gifle à un manifestant.

18 enquêtes ont donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire

Par ailleurs, le procureur a précisé que 146 des 212 enquêtes confiées à l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) ont été clôturées. Parmi elles, 18 affaires ont donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire et 54 ont fait l’objet de classements sans suite. 72 autres procédures sont toujours en cours d’analyse au parquet de Paris.