🇫🇷 Gilets jaunes à Paris : 412 interpellations et 378 personnes en garde à vue. 133 blessés.

par Y.C.
Deux véhicules de police ont été incendiés durant les violences ce samedi à Paris, l'un rue du Faubourg Saint-Honoré (VIIIe), non loin d'un commissariat. (Photo Remy Buisine)

La préfecture de police de Paris a indiqué qu’il y avait eu 412 interpellations ce samedi dans la capitale. 378 individus étaient en garde à vue ce matin.

Par ailleurs, 133 personnes ont été blessées, l’une très grièvement après la chute de l’une des grilles du jardin des Tuileries comme l’a confirmé Christophe Castaner hier soir. L’homme est dans le coma.

Parmi les blessés, 23 membres des forces de l’ordre. Mais selon nos informations, le bilan du côté des policiers et des gendarmes est beaucoup plus lourd.

Le ministre de l’Intérieur n’a pas écarté la possibilité de mettre en place L’État d’urgence. Une solution réclamée par le syndicat de policiers Alliance. Une réunion se tiendra à l’Élysée ce dimanche à 11 heures alors qu’Emmanuel Macron va rentrer d’Argentine où il assistait au G20.

Pas de changement de cap annonce le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a de nouveau confirmé qu’il n’y aurait pas de changement de cap demandant « un peu d’union nationale » autour des forces de l’ordre après les violences samedi à Paris. « On a dit que nous ne changerions pas de cap. Parce que le cap est le bon » a-t-il plaidé.

« Ça fait trente ans que les gens changent de cap tous les dix-huit mois. Et si on n’avait pas changé de cap tous les dix-huit mois depuis trente ans, le pays s’en porterait mieux. Que ceux qui nous donnent des leçons, y compris d’anciens présidents, commencent par regarder ce qu’ils ont fait et laissent le cynisme de côté » a expliqué Benjamin Griveaux.

« En revanche, nous avons une méthode plus ouverte de dialogue », a ajouté M. Griveaux.

Crise dans l’hôtellerie

« Nous sommes très touchés en régions, ça devient catastrophiques, les annulation sont en cascade » a annoncé Marcel Bénezet, du syndicat des hôteliers restaurateurs cafetiers traiteurs ce dimanche matin.

Le syndicaliste évoque un taux d’annulation de « 50% » des touristes qui devaient venir à Paris, qui ont modifié leur séjour pour se rendre « à Londres, en Allemagne voire en Espagne ».