🇫🇷 Gilets jaunes à Paris : un dispositif des forces de l’ordre très important et des «moyens exceptionnels».

par Y.C.

Le ministère de l’Intérieur va déployer 65.000 policiers et gendarmes mais également des « moyens exceptionnels » ce samedi pour la quatrième journée de mobilisation des Gilets jaunes. À Paris, la préfecture a déjà pris des mesures en amont afin de faire face aux casseurs.

Évoquant dès ce mercredi soir des remontées du terrain « extrêmement inquiétantes » avec le resserrement du mouvement sur « un noyau dur de plusieurs milliers de personnes » qui viendraient à Paris « pour casser et pour tuer », l’Élysée a exigé qu’un dispositif de sécurité le plus complet possible soit mis en place pour faire face à cette nouvelle mobilisation de samedi, alors que des appels à la violence continuent à être diffusés sur les réseaux sociaux.

Des appels visant très souvent les forces de l’ordre alors que des black blocs et extrémistes venant d’Europe sont susceptibles d’être présents à Paris samedi, comme l’a expliqué le journaliste Frédéric Ploquin ce jeudi soir.

137 unités de forces mobiles engagées

57 Compagnies républicaines de sécurité (CRS) seront engagées ce samedi en France, tout comme 80 escadrons de gendarmes mobiles selon nos informations, soit la quasi-totalité des effectifs disponibles.

A Paris, près de 23 Compagnies républicaines de sécurité seront présentes ainsi que 37 escadrons de gendarmes mobiles, toujours selon nos informations. Un dispositif optimal auquel il faut rajouter toutes les Brigades anti-criminalité (BAC) parisiennes et de petite couronne, mais également les Brigades spécialisées de terrain (BST) comme nous l’évoquions tard hier soir.

De nombreux policiers et gendarmes ont été « rappelés » partout en France pour « gonfler » les troupes. En d’autres termes, ceux qui devaient être en repos ce samedi, travailleront. Une mesure utilisée par les préfectures ou le ministère de l’Intérieur pour des événements exceptionnels, et qui reste rare.

Des consignes visant à interpeller

Un pôle judiciaire a été mis sur pied à Paris. Il sera capable de traiter en temps réel 600 à 800 interpellations. Les policiers de la police judiciaire ont eux aussi été « rappelés » partout en France, sur la base du volontariat.

La préfecture de police de Paris a décidé de mettre l’accent sur les interpellations et ainsi pouvoir agir rapidement si cela est nécessaire, face à des scènes de pillages ou de dégradations massives ou encore des attaques ciblées comme ce fut le cas contre des policiers, entrainant le vol d’un fusil d’assaut de type HK G36. Pour cela, de nombreuses unités ont déjà reçu des consignes afin de travailler de façon beaucoup plus mobile que lors de samedi dernier.

Une quinzaine de points de rendez-vous à Paris

L’une des plus grosses difficultés à laquelle les autorités font face, sont cette quinzaine de points de rassemblement des Gilets jaunes annoncés dans Paris, qui rendent la situation imprévisible. La place de la Bastille pourrait en être un, l’Arc-de-Triomphe également, ou encore la place de la République.

Par ailleurs, une quinzaine d’engins blindés de la gendarmerie (VBRG) seront bien déployés à Paris et en région parisienne samedi, comme le confirme le magazine L’Essor. Ces derniers peuvent notamment servir à déblayer une barricade. Des VBRG avaient été utilisés lors des émeutes de 2005, mais également lors de l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes au printemps dernier.

Les magasins des Champs-Élysées invités à fermer

La préfecture de police de Paris a invité les commerçants des Champs-Élysées a rester fermés ce samedi. Les commerçants sont mis en demeure de « fermer les portes et accès » le jour de la manifestation, « mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus » selon un communiqué diffusé ce soir.

Les voies adjacentes sont également concernées par cette mesure, tout comme le secteur du Palais de l’Élysée, celui de Matignon, celui de l’avenue Montaigne et de Franklin Roosevelt.

Autre signe inquiétant, la mairie du 8ème arrondissement de Paris a invité ses habitants par SMS, à ne pas stationner leurs véhicules dans la rue.

La Tour Eiffel fermée tout comme des dizaines de théâtres et musées

Une dizaine de musées et de théâtres parisiens ont annoncé qu’ils resteraient fermés par mesures de sécurité. La Tour Eiffel sera également fermée au public.

Édouard Philippe a de nouveau lancé un appel au calme ce jeudi, au Sénat.