Gilets jaunes : «Ce mouvement est devenu une sorte de rituel, le rituel de la violence» dit Christophe Castaner


(photo Twitter @CCastaner)

Interrogé ce vendredi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est revenu sur le mouvement des Gilets jaunes, à la veille de l’acte 24 qui se déroulera ce samedi.


Christophe Castaner a d’abord déclaré que le président de la République Emmanuel Macron, qui s’est longuement exprimé ce jeudi lors d’une conférence de presse à l’Élysée, s’est adressé « aux Français, pas aux 30.000 manifestants » rassemblés tous les samedis.

« De toutes façons, je ne suis pas sûr que (leurs) revendications, que je ne connais plus, aient trouvé satisfaction hier » a poursuivi le ministre de l’Intérieur. « D’ailleurs je crois que la réponse était écrite avant même que le président de la République ne s’exprime », a-t-il indiqué.

« Ils n’ont pour seul désir que de faire tomber nos institutions »

« Ce mouvement est devenu une sorte de rituel du samedi, de rituel de la violence presque tous les samedis (…) il s’agit de mettre en cause le président de la République, de façon systématique, ils n’ont pour seul désir que de faire tomber nos institutions », a ajouté le ministre de l’Intérieur à la veille de l’acte 24.