Gilets jaunes dans le Gard : Une policière frappée à Alès lors de la libération des accès de la sous-préfecture.


Blocage de la sous-préfecture du Gard à Alès, ce mercredi 19 décembre 2018. (Capture Facebook Live / Jo Gianno).

Deux policiers ont subi des blessures lors d’affrontements avec des manifestants.

Ce mercredi matin, des heurts ont éclaté devant la sous-préfecture du Gard à Alès. Une trentaine de Gilets Jaunes bloquaient les entrées du bâtiment public. Lorsque les policiers sont intervenus pour évincer les manifestants, l’opération a dégénéré. Des individus « anarcho-libertaires » ont infiltré le mouvement, selon le sous-préfet.

Une policière reçoit un coup de poing

La plupart des manifestants étaient pacifistes, mais certains individus se trouvaient là pour en découdre. Une fonctionnaire de police a été blessée par un coup de poing au visage. L’adjoint du commissaire de police est intervenu pour la dégager mais il s’est fait une entorse au genou gauche, dans la bousculade, rapporte France Bleu.