Gilets Jaunes : Plus de 9 000 tirs de LBD recensés depuis le début du mouvement.


Illustration. (NeydtStock / Shutterstock)

Lors d’une audience au Conseil d’Etat, une représentante du Ministère de l’Intérieur a livré des statistiques au sujet de l’emploi du Lanceur de Balles de Défense (LBD) durant le mouvement des Gilets Jaunes.


Depuis le début du mouvement social à la mi-novembre, les policiers et gendarmes ont tiré à 9 228 reprises au LBD 40, a déclaré Pascale Léglise. L’IGPN, la police des polices, a ouvert 111 enquêtes sur des cas d’utilisation de cette arme sublétale.

Un rappel des conditions d’emploi

La représentante du Ministère de l’Intérieur a rappelé : « Le LBD est une arme utilisée dans les attroupements, pas dans les manifestations pacifiques. Il faut que le policier soit en état de légitime défense ou incapable d’assurer la défense du terrain qu’il est censé défendre ». Pascale Léglise a tenu à préciser : « Il faut rapporter le nombre de victimes au nombre de manifestations : on a eu 37 924 manifestations sur le territoire national depuis le 17 novembre », selon plusieurs médias.

Bataille de chiffres

Si le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé le chiffre de 4 blessés graves à un oeil, le collectif militant « Désarmons-les » quant à lui évoque 20 personnes rendues borgnes ou gravement blessées à un oeil.