🇫🇷 Gilets jaunes : Des blocages toujours en cours. Le péage de Virsac incendié. Christophe Castaner dénonce une «dérive totale».

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

4ème jour d’action des Gilets jaunes ce mardi. Des blocages ont encore lieu dans plusieurs régions. Christophe Castaner qui dénonce une « dérive totale » a demandé l’usage de la force pour faire lever les blocages. A Virsac (Gironde), des individus cagoulés ont mis le feu au péage au cours de la nuit.

Le ministère de l’Intérieur a décidé de changer de ton. Pour le quatrième jour de suite, des Gilets jaunes mènent de nouveau des actions partout en France. Des opérations escargots ont de nouveau été signalées sur des ronds-points en Bretagne, en Normandie, ainsi qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans le Grand Est.

Des dépôts pétroliers bloqués

Des dépôts de carburant sont également visés par les manifestants, comme la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) ou en Haute-Corse à Lucciana, où des gendarmes mobiles ont été déployés ce matin. A Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes (Ille-et-Vilaine), les forces de l’ordre sont intervenus pour débloquer un dépôt pétrolier. Celui de Lespinasse (Haute-Garonne) était toujours bloqué ce mardi matin.

Les forces de l’ordre ont utilisé des moyens lacrymogènes ce matin à Caen (Calvados), pour déloger des Gilets jaunes qui occupait un barrage. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Le péage de Virsac incendié

Des barrages filtrants sont toujours actifs, sur l’A16, sur l’A25, mais également sur l’A72 et sur l’A7.

Durant la nuit, alors que péage de Virsac (Gironde) était de nouveau occupé par des Gilets jaunes, plusieurs individus cagoulés sont arrivés sur place vers 2 heures, et ont mis le feu aux installations selon les informations du journaliste Remy Buisine, présent sur place. Ces derniers ont rapidement quitté les lieux.

De violents incidents à La Réunion et des pillages

A La Réunion, des violences urbaines ont eu lieu au cours de la nuit, plusieurs magasins et une pharmacie ont été pillés par des émeutiers. Une trentaine de blocages sont toujours en cours sur l’Île.

De nombreux services municipaux, mais également des écoles, des lycées et des crèches restent fermées au vu de la gravité de la situation. Un couvre-feu a été mis en place jusqu’à vendredi afin d’aider le retour au calme.

Christophe Castaner évoque une « dérive totale »

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé ce mardi matin sur France 2 et évoque une « radicalisation » des manifestants. « On voit bien aujourd’hui qu’on a une dérive totale d’une manifestation qui, pour l’essentiel, était bon enfant samedi. On voit qu’on a une radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes, qui vont dans tous les sens » a-t-il déclaré. Les Gilets jaunes les « plus pacifiques sont emportés par les plus radicaux ».

92 membres des forces de l’ordre blessés

En trois jours, le mouvement des Gilets jaunes a fait un mort et 528 blessés dont 17 graves selon le bilan communiqué par le ministère de l’Intérieur lundi soir. 92 membres des forces de l’ordre ont été blessés dont 2 gravement selon ce même bilan.

« En trois jours il y a autant de blessés dans nos forces de l’ordre qu’en trois mois d’évacuation de Notre-Dame-des-Landes » a ajouté Christophe Castaner ce mardi matin, indiquant que les Gilets jaunes « plus pacifiques sont emportés par les plus radicaux ».