🇫🇷 Grasse : Un détenu de la Maison d’Arrêt passe dans une cellule voisine en retirant des parpaings du mur.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Les « déconvenues » liées aux défauts d’infrastructures de plusieurs prisons françaises se succèdent… Apportant leur lot de questions.

Vendredi, un détenu du quartier disciplinaire de la Maison d’Arrêt de Grasse est parvenu sans trop de mal à desceller des parpaings du mur de sa cellule, et ainsi en rejoindre une autre mitoyenne.

Le détenu transféré

Le prisonnier, qui ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales, a été transféré vers un autre lieu de détention spécialisé. Selon Nice-Matin, il aurait détruit le mur pour protester contre le refus de son transfert vers Nice.

Une prison « en carton »

Un délégué FO Pénitentiaire a déclaré : « Nous avons une prison en carton en espérant que l’administration réagisse ». « Il y a un problème de conception avec un mortier manifestement trop friable » selon un autre délégué FO régional.

Des problèmes liés aux infrastructures dans plusieurs prisons

Au mois de mai dernier dans le même établissement pénitentiaire, plusieurs détenus mineurs avaient détruit huit murs de cellules pour agresser un autre détenu.

Durant le mois de juillet, l’évasion de deux prisonniers avait eu lieu à la Maison d’Arrêt de Colmar. Ces derniers étaient parvenus à percer le plafond de leur cellule…

Mercredi dernier, nous relations que deux détenus avaient tenté le même exploit depuis leur cellule de prison de Digne-les-Bains, en creusant le plafond de leur cellule avec des fourchettes. Sans avoir connu le succès de leurs homologues de Colmar.

Actu17.