🇫🇷 Une «hausse significative» de l’usage des armes à feu par les policiers nationaux.

Illustration Actu17 ©

Selon l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), ces tirs sont « révélateurs de la hausse des violences exercées contre les policiers ».

● Dans une note publiée par LCI, l’IGPN a confirmé une hausse de l’usage des armes à feu par les fonctionnaires de la Police Nationale. Cette hausse, amorcée depuis 2016 est devenue significative durant le premier semestre 2017.

● Ce sont particulièrement les « tirs d’intimidation » ou de « sommation » qui sont à la hausse d’après la note.

● Durant les six premiers mois de l’année 2017, l’IGPN a recensé 39,58% d’usage des armes à feu de plus que la même période l’année précédente, passant de 116 à 192.

Les « tirs d’intimidation ou de sommation » quant à eux ont progressé de 89,47%, passant de 2 à 19. Mais l’IGPN précise : « Dans la majorité des cas, ces tirs sont effectués alors que les policiers sont encerclés et pris à partie par des groupes d’individus menaçants, armés et de plus en plus souvent cagoulés« .

● L’IGPN ajoute : « Dans la plupart de ces situations, la légitime défense autoriserait les policiers à retourner leur arme en direction de leurs agresseurs. Ces tirs sont donc justifiés et justifiables et n’ont pas en l’état à être [découragés] ».

Actu17.