🇫🇷 Hautes-Alpes : Des antifas forcent le passage et permettent à 30 migrants d’entrer en France. 2 policiers blessés.


Un cortège d’antifascistes a forcé le passage de la frontière avec l’Italie pour permettre à une trentaine de migrants d’entrer sur le territoire national.

Dimanche, un cortège a forcé le passage de la frontière Franco-Italienne pour permettre à une trentaine de migrants d’entrer en France.

Des heurts avec les gendarmes

Une manifestation impliquant le cortège qui s’est déplacé de Montgenèvre à Briançon, a généré des heurts avec les forces de l’ordre.

Deux personnes ont été interpellées pour avoir pris part à l’entrée sur le territoire de migrants et trois Italiens ont été placés en garde à vue pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national ».


2 policiers pris à partie et blessés

Deux policiers ont été blessés alors qu’ils tentaient de contrôler un individu près de la gare de Briançon.

Pendant le contrôle, l’individu a été rejoint par une trentaine de manifestants qui s’en sont pris aux fonctionnaires, leur jetant des pierres. Un des policiers a été blessé à la tête, son collègue a été projeté au sol et a été blessé au genou.

Plusieurs arrestations

Deux autres manifestants ont été interpellés. Il s’agit d’un Belge et d’un Suisse placés également en garde à vue.

Selon le collectif italien « Chez Jésus » basé en Clavière, « neuf manifestants ont été arrêtés, ils étaient éloignés du rassemblement. Ils ont été bloqués sur le trottoir, alignés, menottés et emmenés ».

En fin d’après-midi, trois Italiens ont également été interpellés et placés en garde à vue pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national », rapporte Le Dauphiné.

Actu17.