Hautes-Alpes : Suicidaire, il braque les policiers avec un pistolet d’alarme et se fait tirer dessus


Illustration Actu17 ©

Les policiers du commissariat de Gap intervenaient après un appel du fils de ce quadragénaire. Le requérant leur avait indiqué que son père présentait un comportement suicidaire.

Une patrouille de police est arrivée pour porter secours à cet habitant de Gap (Hautes-Alpes), ce mercredi vers 23 heures, mais la situation a viré au drame.

« Quand les fonctionnaires de police arrivent, ils se trouvent en présence d’un homme qui tient à la main une arme de poing. Les policiers auraient demandé, tout d’abord, à l’individu de poser son arme. Celui-ci n’aurait pas obtempéré » a indiqué le procureur de la République.

Contraints de faire feu

Les policiers aurait fait usage d’un pistolet à impulsions électriques (PIE) mais le tir s’est avéré inefficace, relate 20 minutes.

« L’individu aurait ensuite fait feu avec son arme, provoquant la réplique des policiers qui ont fait feu avec leurs armes de services à plusieurs reprises », a poursuivi le magistrat. Touché par quatre balles, l’homme âgé de 47 ans a été grièvement blessé aux jambes et au ventre. Il a été pris en charge par les secours et hospitalisé.


Les policiers ont finalement constaté que son arme était un pistolet d’alarme.

Deux enquêtes en cours

Les enquêteurs de la Sûreté urbaine sont en charge des investigations qui concernent les agissements du quadragénaire. Une seconde enquête est menée en parallèle par l’antenne de Marseille de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) suite à l’ouverture du feu par les policiers.