🇫🇷 #HautRhin 14 ans après la découverte en forêt des cadavres de 4 bébés, un couple confondu par son ADN et interpellé

par Y.C.
Illustration. (DR)

Quatorze ans après la découverte de quatre sacs en plastique contenant des corps de bébés en décomposition dans la forêt de Galfingue dans le Haut-Rhin, les relevés ADN ont permis d’identifier les auteurs.

Le 21 octobre 2003, dans la forêt de Galfingue, un agriculteur avait découvert des sacs en plastique qui contenaient les corps de quatre bébés en décomposition. Deux d’entre eux avaient des traces de strangulation et un troisième avait le cordon ombilical arraché.

À l’époque, la gendarmerie avait constitué une cellule de recherche appelée « infanticide 68 ». Le profil génétique des parents avait été dressé.

Les concordances d’ADN relevé et les différentes investigations étaient restées sans suite jusqu’à l’ordonnance de non-lieu rendue par le juge d’instruction courant 2009.

Une association fait relancer l’enquête

L’avocat de l’association « Enfant majuscule » a demandé, en 2013, à ce que l’enquête soit reprise estimant que la science avait fait des progrès depuis les faits.

À la suite d’une « banale bagarre » entre voisins, des prélèvements d’ADN ont été effectués sur les protagonistes et comparés. La comparaison des prélèvements s’est révélée positive et a permis d’identifier un couple demeurant à Petit-Landau comme étant les parents biologiques des nouveaux nés.

L’homme et la femme ont été interpellés et placés en garde à vue. Le rôle de chacun est à déterminer rapporte France Bleu.

Actu17.